A side / B side – The Cure – Killing An Arab / 10:15 Saturday Night – 1978

Hits: 63

“Standing on a beach / With a gun in my hand / Staring at the sea / Staring at the sand…”

Le 21 décembre 1978, The Cure sort son premier single, Killing An Arab. La chanson comportait un riff de guitare oriental, inspiré du single «Hong Kong Garden» de Siouxsie and the Banshees, sorti plus tôt dans l’année.

Il paraît initialement en 45 tours en décembre 1978, avec 10:15 Saturday Night en face B, sur le label Small Wonder. Il se vend alors à 15 000 exemplaires. Il est ensuite réédité en février 1979 par Fiction Records sous le numéro Fics1.

Sur le plan lyrique, la chanson Killing An Arab est inspirée par L’Etranger, le premier roman d’Albert Camus racontant l’histoire existentielle d’un jeune homme du nom de Meursault qui tue un Arabe sans raison apparente, sur une plage.

Sa chanson est en réalité un hommage à l’un des plus grands écrivains du XXe siècle, Albert Camus, et plus précisément à son roman L’Étranger, paru en 1942.

Avec un tel titre provocateur, «Killing An Arab» a provoqué une controverse.

En 1978, “Killing an Arab” est l’une des chansons les plus populaires du répertoire encore peu étoffé du groupe. Les punks la réclament pour pogotter sur cet air que le trio aiment jouer sur un tempo endiablé.

Mais le succès déborde largement le petit groupe de fans des Cure. Des membres du National Front, le parti d’extrême droit anglaise, s’emparent en effet de “Killing an Arab”, dont ils interprètent les paroles au pied de la lettre, y voyant un appel au meurtre contre les étrangers. Lors d’un concert donné le 9 janvier 1979 à Nashville, près de Kesington, les activistes distribuent des tracts à l’entrée de la salle. L’ambiance dégénère en baston rangée entre rockers et punks d’un côté, et crânes rasés de l’autre. Robert Smith assiste, déconfit, à ce chaos provoqué, bien malgré lui, par sa musique.

Par la suite, la première compilation de singles de The Cure, Standing on a Beach, comportera un sticker d’avertissement précisant le contenu non raciste de Killing an Arab

Ces dernières années, les paroles de la chanson ont parfois été changées par le groupe sur scène, en “Kissing An Arab”.

La face B du single est le morceau «10:15 Saturday Night».

“10:15 Saturday Night”, une histoire d’ennui, encore, et de robinet qui goutte — drip, drip, drip…En 1980, 10:15 Saturday Night a fait l’objet d’une sortie en 45 tours, en France uniquement, avec en face B, le titre Accuracy qui figure également sur l’album Three Imaginary Boys.

 

You're Gonna Need Someone On Your Side