Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, class '' not found in /home/romuovhsvm/www/wp-includes/class-wp-hook.php on line 324
Black Nail Cabaret – Chrysanthemum | Romu Rocks

Black Nail Cabaret – Chrysanthemum

Black Nail Cabaret Youtube
Release Date: 1 mars 2024
Label: Dependent Records

Info

Views: 80

Quatre ans après Gods Verging on Sanity, Black Nail Cabaret sort son sixième album studio baptisé Chrysanthemum.

Le duo hongrois – Emese Árvai-Illés (chant) et Krisztián Árvai – (claviers, programmation) – fusionne electropop, darkwave et harmonies sombres. 

Produit par Krisztian, le disque a été enregistré dans leur home studio à Tatabanya. L’album été masterisé au Six Doors Studio par Sandor « Vereb » Szamveber.

La pochette conçue par Richard Besenczi avec des photographies de Dóri Hrisztu-Pazonyi présente une jeune fille ornée d’une fleur de chrysanthème sur les lèvres. Le chrysanthème, aussi appelé fleur de cimetière, est souvent utilisé pour orner les tombes en raison de sa longévité.

Si dans la culture occidentale les chrysanthèmes sont souvent associés aux funérailles et symbolisent le chagrin, le deuil et la nature éphémère de la vie, à contrario, dans de nombreuses cultures orientales, ils revêtent une signification différente, représentant la longévité et l’immortalité.

 

 

L’album s’ouvre sur My Home Is Empty. La chanson dégage une atmosphère mélancolique. Le rythme est lent, la voix d’Emese envoûtante. 

 

Autogenic, le premier single extrait de Chrysanthemum, est un hymne dancefloor. C’est le tube de l’album.

A propos de la vidéo, le duo a précisé: ” Nous voulions qu’Autogenic soit rêveur et en même temps, nous voulions rendre hommage aux films et clips cultes des années 90. C’était un peu plus expérimental, et c’était aussi le tout premier clip de Szuszugraphy. Il a su créer une ambiance amusante et mystique dans les bois près de Kismaros et Piliscsaba, en Hongrie.”

 

Totem And Taboo met en valeur le talent du groupe pour créer des paysages sonores immersifs, où des rythmes hypnotiques se mêlent aux mélodies ensorcelantes.

 

Never Enough rappelle le Depeche Mode de la période Violator et les superbes habillages sonores d’Alan Wilder.

 

Neurons puise son ADN dans l’énergie de l’électro du début des années 90. Ici, on a l’impression d’un mashup entre le Flat Beat de Mr Oizo, Enjoy de Silence de Depeche Mode et un titre disco.

La chanson transmet  ”une sensation nerveuse et anxieuse.”

 

La ballade intitulée 1mg donne un sentiment de malaise. C’est cold et cauchemardesque, un avertissement aux migraineux !

 Emese Árvai-Illés a précisé: “1 mg a été le titre le plus difficile pour moi. Tous sont issus d’une expérience personnelle, mais écrire sur un médicament qui vous aide à faire face à une crise d’angoisse vous rappelle des souvenirs, même physiques. Après avoir enregistré les voix de « 1mg », j’ai commencé à avoir des vertiges en sortant de la cabine d’enregistrement et des bourdonnements d’oreilles qui s’aggravaient. La situation devenait tellement grave que j’ai dû me rendre aux services d’urgence. Je pensais que j’allais m’évanouir. À ma grande surprise, ils m’ont donné un tranquillisant. Au début, j’étais bouleversé, mais les symptômes ont disparu. Donc en gros, j’ai développé une crise de panique après l’enregistrement, sans que je réalise ce qui se passait. C’est ce qui arrive lorsque vous revivez et répétez une mauvaise expérience, comme un mantra négatif, encore et encore.”

 

L’autre single, Darkness Is a Friend, réchauffe l’atmosphère avec sa ligne de basse post-punk. La voix d’Emese Árvai-Illés est merveilleuse. Les inflexions vocales et les parties rappées sont formidables. Une vraie réussite.

Une chanson sur la peur: ”Quand j’avais 6 ans, je dormais chez mes grands-parents et j’ai demandé si la lumière pouvait rester allumée, car j’avais peur de dormir dans le noir. Mon oncle est entré dans la pièce et a dit : « Il n’y a rien à craindre, l’obscurité est une amie. Dis bonjour aux ténèbres !’ – alors j’ai dit bonjour. C’était bizarre et drôle, et ça m’a calmé. Il n’y a qu’une seule chose effrayante dans le noir : sa propre peur”. Emese Árvai-Illes

 

Au fur et à mesure que l’album progresse, des morceaux comme « Godspeed » et « Roadtrip » offrent des aperçus de lumière au milieu des compositions obscures.

Roadtrip est une assurément la chanson la plus radiophonique.

Emèse Árvai-Illes a déclaré : « Je fais référence au psychologue hongrois Dr. Mihály Domján à propos de cette chanson. Il soutenait que la douleur voyageait dans l’arbre généalogique jusqu’à ce qu’elle trouve quelqu’un qui, introspectivement, est prêt à l’accepter pleinement, à la comprendre et à la changer. Ces dernières années, j’ai réalisé à quel point il est important de ne pas perdre confiance…»

 

 

Le dernier single en date, Teach Me How to Techno, est un hymne pour les clubs. Les différentes intonations de la voix de la chanteuse donnent beaucoup du relief au morceau.  La vidéo est une invitation à une grande messe techno gothique.

Le clip vidéo a été réalisé et monté par Krisztián Kovács de K82Studio. Il met en vedette des danseurs de Kiki House of Bandita et de la MD Dance Company, chorégraphié par Daniel Moritz.

Nous avons été invités dans un club fétichiste à Bristol car notre musique y est plutôt appréciée. Lorsque nous sommes entrés, la deuxième chanson était littéralement « Teach Me How to Techno », et peu de temps après, « No Gold » a suivi. La piste de danse était remplie de gens fabuleusement habillés – ou plutôt déshabillés –, la liberté était dans l’air et j’avais en quelque sorte l’impression que notre musique avait trouvé sa place.

 

Le morceau de clôture, The Faceless Boy, est un titre méditatif. L’histoire de quelqu’un qui semble sans âme.

Sa mélodie est irrésistible et ses paroles émouvantes. La chanson célèbre “la nature éphémère de l’existence“.

 

 

“Chrysanthemum” est un album réussissant avec brio à fusionner des sonorités électro sombres avec des éléments pop.

Dans le royaume de l’électro-pop noire, Black Nail Cabaret est désormais lancé pour conquérir un plus large public.

“Chrysanthemum est leur Dark Celebration.

 

 

You're Gonna Need Someone On Your Side