Mr Erudit – Felt – Une curiosité dans l’histoire de la pop indie britannique

Vues : 31

Felt a été fondé à Birmingham en 1979 par Lawrence Hayward (chanteur et guitariste) et Maurice Deebank (guitariste), lequel quittera le groupe en 1986, pour être remplacé par l’organiste/claviériste Martin Duffy.

Le groupe reste une curiosité dans l’histoire de la pop indie britannique. Entre autres raisons à cause de la légende qui voudrait que l’énigmatique Lawrence, qui rêvait de se faire un nom à partir de son seul prénom, ait planifié l’existence de son groupe à géométrie très variable : 10 ans, 10 albums, 10 singles.

Felt sort un premier album, Crumbling the Antiseptic Beauty en 1981 sur le label Cherry Red.

Le groupe va connaître un petit succès d’estime avec les albums Ignite the Seven Cannons (1985) produit par Robin Guthrie (Cocteau Twins), le très pop Forever Breathes The Lonely Word (1986) et leur dernier album, Me And A Monkey On The Moon (1989) produit par Adrian Borland, chanteur de The Sound.

 

Le saviez- vous ?

–  Le nom de Felt a été inspiré à Lawrence par le morceau Venus, présent sur le premier album de Television, Marquee Moon (1977).

 

– Au départ, Lawrence interdit à ses batteurs, Nick Gilbert puis Gary Ainge d’utiliser les cymbales de leur batterie.

 

Primitive Painters a été enregistré en compagnie de “la voix de Dieu”, Elizabeth Fraser des Cocteau Twins.

 

– Mécontent de la première pochette de Crumbling The Antiseptic Beauty (1982) – où l’on peut voir tout son visage –, Lawrence a demandé à retirer le disque de la vente. La seconde version sera ainsi augmentée d’un cache noir.

 

–  Sous le nom de Shanghaï Packaging Company, se cache en fait Lawrence en personne. Il a réalisé le graphisme de certaines pochettes de Felt (mais aussi de compilations Creation Records ou de Peter Astor).

 

Penelope Tree est un fameux mannequin anglais des années 1960 (entre autres immortalisée par le photographe David Bailey), mais le morceau ne traite pas du tout d’elle. Lawrence a choisi ce titre parce qu’il trouvait son “nom fantastique”

.

 

– Mécontent de la version single de My Face Is On Fire, enregistrée sans Maurice Deebank, Lawrence a décidé de réenregistrer ce morceau pour l’album The Strange Idols Pattern And Other Short Stories (1984)… sous le nouveau titre de Whirlpool Vision Of Shame.

 

–  Lorsque Martin Duffy rejoint Felt en 1985, il n’est âgé que de dix-sept ans. S’il devient un membre à part entière de Primal Scream après le split du groupe, il collabore déjà au deuxième album de la bande emmenée par Bobby Gillespie, en particulier sur le fameux I’m Losing More Than I’ll Ever Have, qui se métamorphosera par l’entremise de Andy Weatherall en Loaded.

 

–  La chanson She Lives By The Castle, sur l’album Poem Of The River (1987), est un hommage à une jeune fille nommée… Sarah Cracknell, qui deviendra plus tard chanteuse de Saint Etienne.

 

– C’est dans Pic, le roman écrit par Jack Kerouac, que Lawrence a piqué le titre de l’album The Pictorial Jackson Review (1988).

– En face B du maxi Space Blues (1988), se trouve la seule reprise enregistrée par Felt, Be Still (un morceau de Dennis Wilson sur l’album Friends des Beach Boys), alors que le groupe était un coutumier de cet exercice en concert (Lou Reed, Wire, Michel Polnareff…). “Cette reprise, on l’a faite, car à l’époque, c’était une démarche surprenante, personne n’avait réhabilité le groupe. Peu savaient même que Dennis Wilson avait écrit des chansons”.

 

– Si le dernier album Me & A Monkey On the Moon (1989) est sorti sur Él Records, c’est tout simplement parce que Creation n’avait pas l’argent nécessaire pour le réaliser avant la fin de l’année 1989.

 

– Un conseil: l’excellent livre sur Felt : La Ballade Du Fan par JC Brouchard (vivonzeureux.fr/ballade).

 

You're Gonna Need Someone On Your Side