A side / B side – Echo & The Bunnymen – The Killing Moon (1984)

Vues : 57

«J’ai toujours dit que The Killing Moon est la meilleure chanson jamais écrite. Je suis sûr que Paul Simon aurait le droit d’en dire autant de ‘Bridge Over Troubled Water’, mais pour moi, The Killing Moon est plus qu’une simple chanson. C’est un psaume, presque un hymne. ” – Ian McCulloch.

The Killing Moon est sortie le 20 janvier 1984. La chanson est extraite d’Ocean Rain, le quatrième album d’Echo & The Bunnymen publié le 4 mai 1984.

Le groupe originaire de Liverpool a sans doute créé l’un des grands hymnes post-punk de tous les temps. Alors que beaucoup ont essayé de définir le son de la chanson et le sens des paroles, la vérité est autre selon son créateur Ian McCulloch:

«Il s’agit de tout, de la naissance à la mort en passant par l’éternité et Dieu – quoi que ce soit – et la bataille éternelle entre le destin et la volonté humaine. Il contient la réponse au sens de la vie. C’est mon «être ou ne pas être». »

La chanson est venue à McCulloch comme une manifestation de Dieu. «Je l’aime d’autant plus parce que je ne me suis pas penché dessus pendant des jours,» a rappelé McCulloch à The Guardian. «Un matin, je me suis juste assis bien droit dans mon lit avec cette ligne dans ma tête:  Fate up against your will. Through the thick and thin. He will wait until you give yourself to him”. Vous ne rêvez pas de choses comme ça et ne vous en souvenez pas.

«C’est pourquoi j’ai toujours attribué la moitié des paroles à Dieu. Ce n’est jamais arrivé avant ou depuis. Je me suis levé et j’ai commencé à travailler les accords. J’ai joué “Space Oddity” de David Bowie à l’envers, puis j’ai commencé à jouer avec les accords. Au moment où j’avais terminé, cela ne ressemblait en rien à «Space Oddity».

Le groupe a commencé à enregistrer la chanson à Bath, mais elle s’est terminée à Liverpool après une nuit particulièrement harassante: «Je suis rentré à la maison vers 9 heures du matin, et Lorraine (son ex-femme) était en colère par ce que j’étais sortie toute la nuit … Je lui ai joué la chanson et lui ai dit: “C’est ce que nous avons fait”, et elle a pleuré. ”

 

Will Sergeant, le guitariste, a expliqué que l’arrangement de la chanson avait été partiellement inspiré par de la balalaïka qu’il avait entendu avec Les Pattinson en Russie. Il a également révélé comment il avait inventé le riff :

«Pendant l’enregistrement, nous sommes allés chercher un curry au coin de la rue, et quand nous sommes revenus, le producteur avait trouvé ce son sur bande que j’avais fait en accordant ma guitare. Il a insisté pour que cela figure dans la chanson. C’est devenu la ligne de guitare la plus connue de tout notre catalogue. »

Les cordes que l’on peut entendre sur le morceau sont l’œuvre d’Adam Peters au violoncelle et du producteur, David Lord, au clavier.

 

La face B du single 7′ est Do It Clean.

The Killing Moon s’est classée à la 9ème place des charts des singles britanniques

 

You're Gonna Need Someone On Your Side