Curiosities – Emission Pulsion – Thierry Lomel – Radio Bretagne Ouest

Vues : 289

Dans le Far west de la France, au début des 80’s et de nos années collège, on sentait souffler très fort le vent du Rock, du Punk et de la New Wave. Le festival Elixir marquait les esprits. Le festival Tamaris prendra sa suite.

La région était jonchée de club concerts, les Hespérides à Plounéour Trez, notre fief, le Run Ar Puns à Chateaulin, le Coatélan à Morlaix pour ne citer que les plus fameux dans notre Finistère natal. Un souffle excitant nous venait aussi de Rennes, imprimé par le mythique Marquis de Sade. On découvrait que Rue de Siam n’était pas seulement le nom de l’axe le plus célèbre de Brest, notre “capitale”. Les Transmus s’imposaient urbi et orbi.

Côté média, la télévision et ses Enfants du Rocks nous faisaient faire connaissance avec Bernard Lenoir et son émission culte Rockline. On lui restera fidèle durant les décennies suivantes.

Mais, au début de nos années lycée, c’est une émission radio qui nous influencera le plus.

Avec Tuco, nous avons décidé de rendre hommage à cette émission qui a marqué notre adolescence et celle de milliers d’autres bretons.

Diffusée sur Radio Bretagne Ouest (RBO), “Pulsion” était animée avec talent, par un certain Thierry Lomel qui deviendra par la même occasion, notre John Peel, notre Bernard Lenoir.

Générique PULSION

Le répondeur Pulsion

Tous les soirs, à 22h15, juste après le journal de Radio France, on ouvrait religieusement nos oreilles sur le générique aux accents “Miterrandien” de l’émission. Jusqu’à minuit, on découvrait des groupes et des artistes dont la plupart deviendront nos classiques.

Thierry Lomel, on aimait son ton, à la fois chaleureux et distant, un brin fouteur de gueule et surtout ses playlists incroyables.

Les lettres des auditeurs

(Merci Gargamel)

Le vendredi soir, il ouvrait l’antenne à ses fidèles auditeurs en diffusant leurs messages laissés sur le répondeur. Il y avait les contents, les mécontents de la vie, les imitateurs ratés, les bizarres, les groupes qui balançaient leur demo….et même nous une fois, Tuco et moi, pour une dédicace sur le titre Change your mind de Numan & Sharp qu’on adorait.

 

Pulsion nous a fait aimer les belges de Dole, les rennais d’Evening Legions, la Cold Wave de T21, les gothiques de The Cult, le rock underground US des Wall of Voodoo, le punk rock des That Petrol Emotion, ou encore l’électro froide de Front 242,  la pop électro de Book of love, des trucs planants comme The Art Of Noise et d’autres complétement barrés comme Sigue Sigue Sputnik

 

On se couchait tôt, casque sur les oreilles, un crayon jamais loin pour noter le nom des groupes et une K7 vierge dans le ghetto blaster. Le lendemain dans la cour du lycée, on se racontait l’émission de la veille et confrontait nos découvertes…Tuco adorait Evening Legions, Dole, Blancmange, Marc Seberg, That Petrol Emotion, Big Country et The Call.

 

Notre ami, Jean-Marc, aimait les Psychedelic Furs, New Order et The Sugarcubes.

Je vibrais pour Killing Joke, The Cult, Danse Society, A Clan Of Xymox, Wall Of Voodoo, Furniture, PIL et New Order.

 

Thierry Lomel aimait nous passer des versions maxi, Bizarre love Triangle de New Order, Two People in a room de Stephan Eicher, Cities in Dust de Siouxsie ou Love and desperation de Jeffrey Lee Pierce.

 

Le soir, pour m’endormir, j’écoutais Propaganda et sa berceuse Dream within a dream ou Art of Noise, Moment in LoveDe son côté, Tuco ajoutait le splendide, Mercy Street de Peter Gabriel.

 

Ces artistes ou groupes, nous les aimons toujours. La plupart sont toujours dans notre discothèque en Vinyle ou CD.

 

Puis un jour, le drame. Thierry Lomel annonce à l’antenne que RBO va mettre fin à son émission. La peur du silence et la rage au ventre, certains fans vont faire des pétitions, d’autres laisser des insultes sur le répondeur de la radio pour faire fléchir les responsables de cette stupide éviction…Un vrai traumatisme pour nous en pleine révision du bac!

Finalement, le coquin, nous annonce qu’il s’agissait d’un canular. La direction de la radio n’a jamais eu l’intention de le virer. Il finira peu après par partir voguer vers de nouvelles aventures.

Que reste t il de cette période? Une identité musicale, un amour pour la plupart des groupes découverts et une passion de la radio. Plus tard, on en a fera à notre tour (Fréquence Mutine, 103.8 – Brest). L’héritage de Thierry Lomel!

 

Des enregistrements sur K7, on en a eu des tonnes. Malheureusement, le temps a signé leur acte de décès.  J’ai sauvé un générique et une annonce sur laquelle nous reconnaissons avec émotion la voix de notre animateur favori.

Promo RBO Pulsion

Aujourd’hui, nous avons perdu la trace de Thierry Lomel, mais il reste cette playlist que j’ai concoctée avec Tuco.

Et puis si Thierry Lomel veut nous contacter, il peut le faire sur le compte Twitter de Romu.rocks. Nous pourrions élaborer une autre playlist ensemble!

Un clic ↓

Dole – Slumberland

Killing Joke – The Madding Crowd

Evening Legions – Your dimension

Siouxsie And The Banshees – Cities in Dust

Front 242 – Quite Unusual

Propaganda – Dream Within A Dream

Blancmange – Lose Your Love

New Order – Bizarre Love Triangle

Jeffrey Lee Pierce – Love and Desperation

That Petrol Emotion – Big Decision

Art Of Noise – Moments In Love

Gary Numan & Bill Sharpe – Change Your Mind

Wall Of Voodoo – Far Side Of Crazy

The Danse Society – Heaven Is Waiting

Trisomie 21 – La Fête Triste

The Call – I Still Believe

Marc Serberg – L’éclaircie

The Psychedelic Furs – Shock

Book Of Love – Boy

Furniture – Brilliant Mind

The The – Infected

Public Image Limited – Rise

Stephan Eicher – Two People In A Room (remix)

The Cult – Rain

Clan Of Xymox – Stranger

Big Country – In A Big Country

Peter Gabriel – Mercy Street

Sigue Sigue Sputnik – Love Missile F1-11

 

You're Gonna Need Someone On Your Side