Curiosities – Les pires pochettes de tous les temps – Part 1

Hits: 39

Certaines pochettes d’album sont des oeuvres d’art. Nous pensons à Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles ou Never Mind The Bollocks des Sex Pistols.

La qualité d’un disque peut souvent être égalée par l’intemporalité de sa pochette. Malheureusement, pour un graphisme primé, des milliers pourraient être classées dans la catégorie “Poubelle”.

Romu.Rocks dévoile les pires pochettes de tous les temps.

Tino Fernandez: Por Primera Vez (1983)

Premier album et single pour Tino.

Nous nous posons la question: Tony était- il un acteur de la série Du miel et des Abeilles?

 

Boxer: Below The Belt (1975)

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le mouvement punk est né ?

 

CJ & Co: Devil’s Gun (1977)

Cette monstruosité funk-soul est née à Détroit en 1977. Des décennies plus tard, le potentiel de la pochette demeure sans limite et…martienne.

 

The Frivolous Five: Sour Cream & Other Delights (1966)

Cet album comprend un titre intitulé “Whipped Cream“. Il semblerait que les concepteurs de la pochette étaient des visionnaires car l’idée sera reprise sur le premier album des Damned.

 

 

You're Gonna Need Someone On Your Side