Mr Erudit – The Stone Roses – The Stone Roses

Hits: 81

The Stone Roses est l’un des groupes majeurs du mouvement madchester et du courant baggy. Le quatuor a sorti son premier album éponyme il y a 30 ans, le 2 mai 198. Ce disque est devenu un classique, classé dans les 500 meilleurs albums de tous les temps selon la magazine Rolling Stone.

Le saviez-vous?

1. A l’origine, Peter Hook devait produire l’album.

Le bassiste de New Order à produit Elephant Stone, le premier single des Stone Roses sur le label Silvertone. Mais pour ce premier album, il sera contraint de laisser la production à John Leckie. En effet, il devait se rendre à Ibiza avec New Order pour enregistrer Technique, que Factory Records devait sortir en urgence pour…payer une partie de ses dettes en tant que propriétaire du club Hacienda.

John Leckie est un producteur indépendant. Il a produit Human League, Simple Minds et Public Image Ltd et bien d’autres.

 

2. Où le premier album de The Stone Roses a-t-il été enregistré?

Le disque a été enregistré en partie aux studios Rockfield au pays de Galles (où Queen a enregistré Bohemian Rhapsody), aux studios Konk à Hornsey (propriété de The Kinks) et à Battery Studios, anciennement connu sous le nom de Morgan Studios à Willesden, où Paul McCartney avait secrètement enregistré son premier album solo en 1970.

3. Certaines chansons de l’album remontent à 1985.

En 1985, le groupe a signé avec Thin Line Records et enregistré des démos avec le producteur légendaire Martin Hannett, à l’origine du son de Joy Division. Les sessions comprenaient des versions de I wanna be adored, Shoot You Down, Waterfall et Sugar Spun Sister.

 

4. Qui a conçu la pochette de l’album?

Les pochettes des Stone Roses sont des reproductions des peintures du guitariste John Squire, qui a également personnalisé les équipements du groupe. Le nom du tableau figurant sur la pochette a également donné son titre à une chanson: Bye Bye Badman.

Les citrons sur le premier album des Stone Roses: un hommage à Mai 68. Ian Brown, le chanteur donne son explication: “A Paris, j’ai rencontré un type qui devait avoir 70 ans et qui se baladait toujours avec un citron sur lui parce que durant Mai 68, il était sur les Champs-Elysées lorsque les CRS se sont approchés de lui avec des gaz lacrymogènes ; pour empêcher les gaz d’agir, il croquait dans un citron.”

 

5. Où a été prise la photo au verso de la pochette?

La photo des Stone Roses a été prise lors de la performance du groupe dans l’émission télévisée The Other Side Of Midnight, animée par Tony Wilson.

 

6. I Am The Resurrection est basé sur un riff des Beatles.

La ligne de basse s’inspire du morceau Taxman des Beatles. Le batteur Reni donne son explication: «Mani jouait le riff à l’envers pendant les essais de son et nous avons joué ce morceau pour rire. A l’origine, ce morceau est une blague !”

 

7. Le morceau Don’t Stop est une curiosité.

C’est en fait la chanson précédente, Waterfall, jouée à l’envers, avec Ian Brown chantant les nouvelles paroles par dessus.

 

8. La presse musicale pensait que le hip hop et The Cure étaient meilleurs en 1989.

En décembre 1989, le NME classe l’album The Stone Roses comme le deuxième meilleur album de l’année: le numéro 1 était Feet High And Rising de De La Soul. Le Melody Maker, l’autre grand hebdomadaire musical, positionne le disque en quatrième position, après Disintegration de The Cure, Doolittle des Pixies et The Sensual World! de Kate Bush.

Le journaliste Bob Stanley, futur membre du groupe Saint Etienne, chronique le disque dans le numéro du Melody Maker paru le 29 avril 1989 en ces termes : « C’est tout simplement le meilleur premier album que j’aie jamais entendu depuis que j’achète des disques. Oubliez tout le reste. Oubliez d’aller au boulot demain ».

 

You're Gonna Need Someone On Your Side