The KVB – Unity

The KVB Youtube
Release Date: 26 novembre 2021
Label: Invada Records

Info

Vues : 93

 The KVB est le projet fondé par Nicholas Wood avec Kat Day.

Découvert par le grand public en 2016 avec l’album Of Desire, sorti sur le label de Geoff Barrow (Portishead), le duo fait son retour dans son style mélangeant Krautrock, Shoegaze et Coldwave.

Produit et mixé par Andy Savours (Black Country New Road, My Bloody Valentine, The Horrors), The KVB dévoile Unity, son nouvel album chez Invada Records.

Les premières sessions d’écriture d’Unity ont eu lieu en Espagne au début de l’année 2019, lorsque la formation britannique s’est retrouvée inspirée par “les villas de luxe à moitié construites, toujours inachevées depuis le Krach financier de 2008. Il y avait quelque chose d’étrange et de beau dans les paysages désolés et le béton sous le soleil.”, selon dans un communiqué de presse.

L’album s’ouvre sur Sunrise Over Concrete, un instrumental minimaliste basé sur un synthé.

Puis vient, Unité, un morceau qui commence comme un morceau de Clan Of Xymox (Stranger), puis se structure sous l’influence de Kraftwerk.  Une chanson influencée par leur séjour à Berlin avec des synthés en boucle et des paroles répétitives telles que “Linear industrial city / Reconstruction of a nation / Urbanize…”

L‘architecte – urbaniste Le Courbusier a développé un mouvement architectural des années 1960 appelé « brutalisme », dans lequel le béton brut est également visible à l’extérieur des bâtiments, et a appelé les premières unités résidentielles ainsi créées « L’Unité d’Habitation ». Kat Day, qui est responsable des visualisations du groupe, est dit elle, obsédée par le brutalisme et essaie de l’exprimer dans les animations des productions vidéo et des projections scéniques de The KVB.

 

Le troisième titre Unbound combine les cœurs féminins vaporeux aux synthés et guitares noisy. On retrouve l’influence de Slowdive et de Ride. Une merveille electro pop.

Le duo coldwave a confié la réalisation du le clip de ce single à Sapphire Goss.  “Nous sommes fascinés par les miroirs acoustiques qui se trouvent sur la côte sud de l’Angleterre, et nous étions ravis d’apprendre que Sapphire partageait cet intérêt pour ces monuments monolithiques à l’abandon. En fait, ils nous ont inspiré pour la pochette de l’album. C’était génial de pouvoir enfin en visiter un, malgré le vent et la pluie qui ont accompagné le tournage là-bas. Pour nous , l’esthétique onorique et analogique de Sapphire semblait être le complètement parfait au son brumeux d’Unbound.

 

Sur Future, un des moments forts de l’album, le duo revient au minimalisme coldwave avec sa guitare shoegaze rayonnante.

 

La chanson Blind, et son refrain entêtant, est un cri de ralliement pour les pistes de danse. Elle aurait été parfaite pour les soirées “Madchester’ de l‘Haçienda entre un morceau des Happy Mondays et l’acid house de A Guy Called Gerald.

 

Ideal Living nous fait rester sur le dancefloor. Une voix robotique, un riff de guitare. On dandine, on  titube sur la piste de danse! Les thèmes de l’album (architecture, aliénation, futurs utopiques / dystopiques) sont tous contenus dans ce titre.

 

Puis, le rythme change avec le single World on Fire et sa pop légère comme un « Destroy The Heart » de The House of Love. La voix monotone de Nicholas Wood fonctionne parfaitement en dichotomie avec celle plus légère de Kat Day.

 

Structural Index conserve en arrière-plan quelques faux-airs de Joy Division jusqu’à ce que les synthés s’imposent. A écouter fort.

 

Lumens, est une chanson dreampop aux accents mélancoliques aux sonorités Hooky-esques.

 

 Omni est le dernier titre de l’album, une ballade avec sa guitare reverb.

 

The KVB s’est encore amusé à mélanger les genres : un peu shoegaze, parfois electro, tantôt coldwave. Durant 40 minutes, Unity balade son auditeur vers de magnifiques paysages sonores.

Un de ces albums que l’on peut réécouter en boucle sans se lasser.

 

You're Gonna Need Someone On Your Side