Nation Of Language – Introduction, Presence

Nation Of Language
Release Date: 22 mai 2020
Label: self-released

Info

Hits: 63

Nation Of Language est un trio de Brooklyn. Le groupe se produit sur les scènes new-yorkaises depuis quelques années.

Au début 2010, Ian Devaney dirigeait un groupe de rock du New Jersey appelé Static Jacks. Ils ont sorti quelques albums puis se sont séparés.

En 2014, avec sa femme Aidan, aux synthés et Michael Sui-Poi à la basse, un ancien membre de Static Jacks, Ian Devaney décide de former Nation Of Language. Leur musique, à base de synthés, sonne comme le meilleur des 80’s.

La voix Ian Devaney  ressemble à celle de Matt Berninger, le chanteur baryton de The National. Les intonations lyriques de Neil Arthur de Blancmange ne sont pas très loin non plus.

Introduction, Presence est le premier album du trio. Dix titres sur lesquels les synthés sont omniprésents. Les influences de Nation Of Language sont nombreuses: New Order, Japan, Kraftwerk ou LCD Soundsystem. Par ailleurs, Ian Devaney dit avoir eu une révélation en écoutant «Electricity» d’OMD.

La première piste, “Tournament“, commence avec quelques synthés sur un léger rythme de batterie. La voix de Ian Devaney fait écho. La chanson est une réflexion mélancolique sur une vie passée à attendre l’amour. C’est l’une des chansons les plus lentes de l’album.

“Rush & Fever” fut notre Single of the week. Une petite merveille électro-pop. Le single parfait.

 

On Division St.” est l’un de mes morceaux préférés. Sans doute en raison de sa forte ressemblance avec Bizarre Love Triangle de New Order.

 

L’ombre des 80’s plane sur le disque. Que ce soit avec les synthés d’OMD sur “Automobile ” ou la basse de Japan sur “Sacred Tongue ”.

A propos de leur nouveau single” Friend Machine “,  le chanteur Ian Devaney précise: “le morceau concerne ma propre relation malsaine avec la technologie. Comme beaucoup de gens, je passe juste trop de temps avec”.

Friend Machine” n’est pas sans rappeler The Human League période “Being Boild“.

L’électro froide sonne merveilleusement bien sur “The Motorist ‘. Le morceau ravive l’héritage de Kraftwerk.

L’album se termine avec The Wall & I , un mélange de New Order (Age Of Consent) et de LCD Soundsystem (All My Friends).

 

Introduction, Presence est une approche rafraîchissante des sonorités phares des années 80. Nation Of Language a sans aucun doute réussi son premier album.

 

You're Gonna Need Someone On Your Side