Morrissey – Low in High School

Morrissey - Low in High School
Release Date: 17 novembre 2017
Label: Etienne Records

Info

Vues : 23

L’ex-leader des Smiths poursuit avec talent son œuvre solo. Low in High School, onzième album du chanteur, est à la fois sombre et… enlevé.

Un hurlement. C’est ainsi que débute le onzième album solo du légendaire Mancunien Morrissey avec My Love, I’d Do Anything For You . Les guitares sont lourdes,l’ambiance tendue : un appel à la mobilisation générale pour prendre conscience du monde qui nous entoure («apprenez à vos enfants à reconnaître et à mépriser la propagande»).

Puis il enchaîne avec I Wish You Lonely, son thème préféré quand il évoque son incurable solitude .

 

Spent the day in Bed, le premier single extrait de l’album, nous rappelle  le sens de l’humour caustique de Morrissey.

 

 

Jackie’s Only Happy When She’s Up On The Stage trouve une place de choix sur ce disque. La chanson a pu faire polémique lors de sa présentation à la BBC début octobre quand sur dans le chant du Mozz, après une blague douteuse sur la non élection d’Anne Marie Waters à la tête de UKIP, on a cru percevoir « Everybody is looking for Exit-Brexit » entonné en fin de chanson. Il n’en est en fait rien, Exit restant le seul mot à retenir de ce final.

 

 

Morrissey alterne ici pop concise et savoureuses ballades roucoulantes et orchestrées (The Girl from Tel-Aviv who wouldn’t kneel, When you open your legs) mêlant parfum mariachi et déclarations d’amour à Israël.

C’est aussi pour lui l’occasion de récidiver sur la police, avec laquelle il a d’ailleurs eu des démêlés l’été dernier à Rome. avec Who Will Protect Us From The Police?

Et puis,  il y a Home Is A Question Mark, possiblement inspirée par l’intro de Kit, inédit enregistré lors des sessions Maladjusted , ce morceau fait la différence par sa simplicité. Ici, Morrissey se la joue parfaitement crooner en citant le film L’enfer avec Guillaume Canet.

 

 

Le grand morceau du disque, et pas simplement sur sa durée, sera : I Bury The Living. Ode d’un soldat mort vraisemblablement au combat, Morrissey retrace la vie de ce militaire et narre le désespoir des parents face à la disparition de leur fils. Le Mancunien allant jusqu’à radicalement bouleverser sa chanson dans la dernière partie de celle-ci.

 

 

In your lap restera le titre le plus décevant de cet album,  la voix de Morrissey y est pourtant  sublime mais le morceau peine à décoller, la faute à une production désespérément plate et à un piano qui tricote dans son coin.

Le fantastique Israël vient terminer l’album de très belle manière. Ce vaporeux Israël plane haut, très haut.

On pourra sans doute dire que l’ensemble est un peu décousu, mélange parfois facile de sonorités inattendues – les trompettes mariachi, toujours  ! – ou d’effets un peu appuyés, mais on ne peut s’enlever de la tête cette petite idée que Morrissey a un sacré talent pour l’écriture et une voix somptueuse.

 

 

L’album a été enregistré à la Fabrique de Saint Rémi de Provence et à Rome dans les studios d’Ennio Morricone.

Il sort en différents formats: CD, Vinyls couleurs et même K7.

Plus d’informations : https://us.mporium.org/

Morrissey jouera en Angleterre en février et mars, puis très probablement en Europe continentale dans la foulée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

You're Gonna Need Someone On Your Side