Michael Head & the Red Elastic Band – Dear Scott

Michael Head & the Red Elastic Band Youtube
Release Date: 3 juin 2022
Label: Modern Sky UK

Info

Vues : 192

Michael Head est assurément l’un des plus grands songwriters anglais. Né à Liverpool, l’auteur-compositeur-interprète a déjà eu plusieurs vies artistiques.

En 1984, avec The Pale Fountains, il sort son premier album Pacific Street. Malgré un engouement de la presse musicale qui avait pourtant salué sa remarquable originalité, l’album n’a pas rencontré son public. Après le deuxième album, From Across The Kitchen Table, le groupe est entré dans une phase de doute, de disputes, de paradis artificiels. Et la chute s’est avérée brutale pour les jeunes anglais.

 

Mickael Head entame alors sa traversée du désert pour renaître plus tard au sein des groupes Shack et The Strands, sans jamais rencontrer le succès commercial.

 

Désormais, c’est en compagnie de The Red Elastic Band qu’il renait. Son premier album, Adíos Señor Pussycat est sorti en 2017.

Aujourd’hui, il publie Dear Scott produit par le talentueux Bill Ryder-Jones, ancien membre de The Coral.

Dear Scott fait référence au romancier, F. Scott Fitzgerald (auteur de Gatsby le Magnifique) dont les années de dépressions et d’abus ont inspiré Michael Head.  En particulier, une carte postale que l’écrivain américain s’est adressée alors qu’il vivait au Garden Of Allah Hotel.

Le chanteur explique : « Une décennie après avoir été le représentant de l’ère du jazz, Fitzgerald rêve de conquérir Hollywood. Son agent avait réservé une chambre au Garden Of Allah Hotel, où vivaient parfois des écrivains, des stars de cinéma et même Stravinsky. Lors de son enregistrement, F. Scott Fitzgerald a récupéré une carte postale qu’il s’est adressée à lui-même.”

La carte postale disait : “Dear Scott, How are you? Have been meaning to come in and see you. I have [been] living at the Garden of Allah. Yours, Scott Fitzgerald”.

 

 

“Kismet ouvre l’album avec un bouquet de guitares. “I see a light” chante Mickael Head comme s’il sortait du tunnel, laissant derrière lui toutes ses années de galère. La chanson, qui est aussi le premier single, donne le tempo. La magie opère déjà.

 

Broken Beauty” s’adresse à un individu mal en point. Mickael Head chante “Les gens essaient de vous rabaisser – ils ne gagneront pas“. Les cuivres et des cordes magnifient la chanson. La chanson est le résultat d’une collaboration avec Alice, le fille du chanteur. « Un soir, Alice m’a dit : ‘J’ai une idée de chanson’ et m’a demandé si nous pouvions y travailler ensemble », raconte Mickael Head. « Quand elle m’a dit le titre et l’histoire, j’ai tout de suite adoré. Nous l’avons composée ce soir-là et, en chemin, elle a crié « Je pense à un gros refrain et à un solo de trompette! »

 

The Next Day” est une belle chanson folk où guitares et flutes se répondent.

 

Vient ensuite “American Kid“, l’hommage de Mickael Head à un vieil ami obsédé par Hollywood. C’est une chanson pop qui rappelle « Comedy » et « Cup of Tea » composés avec Shack.

A propos de la chanson, Michael Head a précisé : ”American Kid parle de deux amis qui grandissent à Kirby, Liverpool. Ils étaient dans la même classe à l’école, la même équipe de football de la Sunday League et sont inséparables. Todd part à l’université et Eddie s’en va terminer ses études d’art dramatique à Broadway…”

 

”Grace and Eddy” nous replonge dans les 80’s des Pale Fountains. Les guitares pleurent. ” The tracks of my tears” chante Michael.

 

”Freedom” et Fluke rappellent  les guitares et les mélodies d’un autre songwriter, Richard Hawley. Fluke est une jolie valse chargée de cordes.

 

The Ten” raconte un voyage dans le temps vers un marché de fruits et légumes de Liverpool que Michael et son frère John arpentaient dans leur jeunesse.

 

Avec “Gino et Rico“, le groupe change de style. La chanson passe d’un tempo jazzy à des orchestrations de cor et de cordes.

 

The Grass est d’une beauté incroyable. Mon titre préféré avec Kismet.

 

Puis, les fans des Pale Fountains et des Smiths retrouveront les sonorités qu’ils aiment tant sur Pretty Child.

Le disque se termine avec Shirl’s Ghost, un instrumental somptueux.

 

Le retour de Michael Head en 2017 avec Adiós Señor Pussycat, était un petit miracle. Aujourd’hui, avec Dear Scott, il comble ses fans de longue date et permet aux autres de découvrir un auteur-compositeur-interprète hors pair.

Dear Scott est l’un des albums majeurs de 2022.

PS: Michael Head, accompagné de son Red Elastic Band, vient de réussir l’exploit de placer Dear Scott, dans le top 10 des charts anglais!

You're Gonna Need Someone On Your Side