Fontaines D.C. – Skinty Fia

Youtube
Release Date: 22 avril 2022
Label: Partisan Records

Info

Vues : 58

Fontaines D.C. sort son troisième album baptisé Skinty Fia.

Son titre « la damnation du cerf » est une référence au cerf géant irlandais, une espèce disparue aujourd’hui. C’est aussi un juron selon Conor Deegan III, le bassiste du groupe. En effet, l’expression serait souvent employée par la grand-mère du batteur du groupe !

Pour ce nouvel opus, le quintet irlandais a fait appel une nouvelle fois aux services du producteur Dan Carey.

L’album s’ouvre In ár gCroíthe go deo, un titre écrit en langue irlandaise dont la traduction en anglais est « In Our Hearts Forever » – « Dans nos cœurs pour toujours ».

Dès le début, se juxtaposent deux voix répétant la même phrase en boucle « Gone is the day, gone is the night, gone is the day ». Les harmonies en gaélique, la ligne de basse envoûtante, les guitares tourbillonnantes puis le rythme incessant de la batterie confèrent à ce morceau une ambiance sombre. Une réussite.

Pour ce titre,  le groupe s’est saisi d’un fait divers paru dans le quotidien The Irish Post. En effet, In ár gCroíthe go deo est une épitaphe qui aurait dû être inscrite sur la pierre tombale de Margaret Keane, une Irlandaise décédée en Angleterre en 2020. L’Église anglicane (Church of England) a demandé à ce qu’une traduction de cette phrase apparaisse également sur le marbre, de crainte que le message en gaélique ravive les tensions anti-britanniques.

 

Big Shot est la seule chanson de l’album dont Grian Chatten n’a pas écrit les paroles. Le texte est du guitariste Carlos O’Connell. Une ballade à mi-tempo sur le mal du pays.

 

How Cold Love Is fait résonner les guitares comme The Chameleons. Un morceau lent avec une ligne de basse entêtante et de subtiles distorsions de guitares. La voix de Grian Chatten est davantage mise en valeur.

 

Jackie Down The Line, le premier single de l’album, est une chanson pop et aux accents Johnny Marr-esque. La chanson redonne de l’énergie et du rythme à l’ensemble.  Elle raconte une histoire d’amour du point de vue d’un amoureux plutôt toxique (I don’t think we’ll rhyme/I will hurt you down in time/I will hurt you, I’ll desert you).

 

Bloomsday est une ballade, un hommage à l’écrivain irlandais, James Joyce. C’est un morceau qui regarde Dublin à travers les yeux d’un expatrié, un endroit “où il pleut toujours et il fait toujours noir“.

 

Roman Holiday est certainement la chanson la plus « musicale » qu’ils aient composée à ce jour. Le chant de Grian Chatten est d’une grande justesse. Le titre dépeint l’exaltation de la vie londonienne tout en dénonçant le snobisme anglais. Le single parfait, mon morceau préféré.

 

Le titre suivant, The Couple Across The Way, est un morceau accordéon-voix, un clin d’œil à la musique traditionnelle irlandaise.

« Nous avons vraiment essayé de nous raccrocher aux choses qui font de nous des Irlandais. Il y a un côté sentimental à s’asseoir dans un pub irlandais à Londres, entouré d’autres Irlandais, il est 4 heures du matin, les lumières s’éteignent et on se souvient à moitié de ces vieilles chansons. D’un autre côté, il y a quelque chose de sombre et d’un peu morose là-dedans. » explique Deego (le bassiste) à propos de la chanson.

 

Avec Skinty Fia, Fontaines D.C. s’essaie avec brio sur le rock indus. Nine Inch Nails et la période électro rock de Primal Scream (XTRMNTR) ont visiblement influencé les Dublinois sur ce titre. Le tempo, imposé par la batterie et la basse, fait de ce titre un autre élément fort de l’album. La chanson parle d’une relation amoureuse paranoïaque sous dépendance.

 

Puis vient I Love You, le second single de l’album. Le morceau de cinq minutes s’ouvre sur un grondement de basse à la Stone Roses. Déguisée en chanson d’amour, elle laisse place à la colère et à l’urgence de dénoncer la cupidité et le pouvoir des puissants en Irlande qui se soucient peu de la jeunesse. C’est aussi une critique des partis politiques Fine Gael et Fianna Fáilla.

J’ai déménagé de ce pays. Je vis maintenant dans un pays (l’Angleterre) qui est responsable d’une grande partie du chaos dans le pays d’où je viens, qui méprise encore ce pays. Je me sens coupable d’être parti. J’ai l’impression d’avoir un peu abandonné l’Irlande. J’ai ce genre de sentiment étrange de culpabilité depuis mon départ de pays” – Grian Chatten

 

Le morceau de clôture, Nabokov, composé par le guitariste Conor Curley, est un titre nerveux doté de guitares shoegaze. La voix du chanteur se fait ici de plus en plus lointaine et effacée jusqu’à ”flotter” au-dessus de la musique.

A propos du titre donné à cette chanson, le guitariste Conor Curley a précisé lors d’une interview :”J’avais lu un livre de Patti Smith où elle parlait de son amour pour l’écriture de Nabokov. Lors de sa composition, ce nom m’est revenu en tête. C’est vraiment parce que ça sonnait bien, en fait. Et ça a plu aux autres gars”.

 

Skinty Fia est un hommage à l’Irlande, car comme l’explique le batteur Tom Coll, le sentiment d’appartenance à son pays n’est jamais si fort qu’une fois qu’on l’a quitté.

C’est aussi la confirmation du talent d’un groupe qui a été élu “Meilleur groupe au monde” lors des NME Awards 2022.

Pour conclure, une petite devinette:  London Calling ( The Clash); All Mod Cons ( The Jam) ; The Queen is dead (The Smiths) ; Screamadelica (Primal Sceam); OK Computer (Radiohead) ; Parklife (Blur) et Skinty Fia.

Qu’ont ils en commun?*

 

Fontaines D.C. seront en concert le 6 juin à Villeurbanne, le 14 juillet au Festival Les Vieilles Charrues et le 25 août au Festival Rock en Seine.

*Pour ces groupes , le 3eme album est devenu un classique.

You're Gonna Need Someone On Your Side