Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, class '' not found in /home/romuovhsvm/www/wp-includes/class-wp-hook.php on line 324
News Littéraires – Richard Hell – The original punk – Eric Smets | Romu Rocks

News Littéraires – Richard Hell – The original punk – Eric Smets

Views: 38

Les éditions Camion Blanc annoncent la publication du dernier livre d’Eric Smets consacré à Richard Hell, l’une des figures emblématiques de la scène punk new-yorkaise de la fin des années 70.

Intitulé Richard Hell – The original punk, l’essai sera disponible le 30/09/23.

Présentation:

”Ce livre est un hommage rendu à un homme, à un artiste sans qui rien ne se serait peut-être passé ou alors pas du tout de la même manière… Si l’on considère que l’émergence du punk a révolutionné le monde de la musique fin 76, début 77, il n’est pas illogique de vouloir retrouver la trace des débuts de ce mouvement artistique (certes un peu brut de décoffrage) et de ses initiateurs. Car, comme dans toutes les révolutions, il a forcément dû y avoir, au départ, une première personne à se lever pour lancer les premiers slogans, pour allumer la première mèche, pour entraîner les autres à sa suite.

Quitte à être totalement dépassée par les événements ou l’ampleur que ceux-ci prendraient par la suite, quitte aussi à être ensuite oubliée par l’histoire. Voici l’histoire du punk originel, celui qui fut à l’origine des premiers pas de ce mouvement avec Television, le groupe formé par Richard Hell avec son ami Tom Verlaine, sans conteste la formation qui marque la naissance de la nouvelle scène new-yorkaise, bien avant l’apparition des Ramones ou l’avènement de Patti Smith, longtemps même avant que l’on ne commence à parler des Sex Pistols.

Assez curieusement, ce premier punk était surtout un artiste, un poète bien plus intéressé par la portée des mots que par celle des notes. Un nihiliste, un rebelle sans cause qui, tel un ver(s) dans le fruit, s’abreuvait du désœuvrement de la société et de la grande ville qu’il avait rejointe seul dès son plus jeune âge. Un homme qui restera attaché à l’écriture bien après avoir renoncé aux turpitudes du monde du rock, non sans en avoir largement testé tous les travers. Un artiste qui sera adoubé par ses pairs mais dont les excès et une certaine forme d’indolence opiacée l’empêcheront d’obtenir la place qu’il méritait au panthéon du mouvement punk.

Lui qui avait lancé Television et lui avait donné son côté sauvage, lui qui avait formé the Heartbreakers avec Johnny Thunders (très certainement le meilleur groupe issu de ce mouvement), lui qui avait été un des premiers à sortir un single avec the Voidoids, fin 1976, juste avant la déferlante des jeunes groupes britanniques, lui qui avait si bien capté l’état d’esprit de l’époque en parlant de Blank Generation était aussi un incroyable romantique, capable d’écrire une chanson d’amour – « (I Could Live You In) Another World » – en l’honneur d’une jeune Française, Lizzy Mercier Descloux, dont il s’était follement épris. Un poète amoureux à la base du mouvement punk, avouez qu’il fallait oser.

Voilà qui devrait éveiller votre curiosité, vous faire prendre conscience qu’il s’agissait bien d’un mouvement artistique et vous donner envie d’en savoir plus sur cet homme complexe qui se lassa vite de la petitesse du monde du rock et jeta sa carrière aux orties dès que la chose ne l’amusa plus. Une attitude typiquement punk…”

You're Gonna Need Someone On Your Side