A side / B side : Bijou – Rock A La Radio 1981

Hits: 2

Bijou – Rock A La Radio/ Rien qu’un doute – 1981

 

L’histoire de Bijou remonte au début des années 70, lorsque Vincent Palmer et Philippe Dauga se rencontrent à la terrasse d’un café et décident de monter Pura Vida avec l’anglais Terry Scott au chant et Joël Yan aka Dynamite à la batterie.

Un unique morceau éponyme paru de nombreuses années plus tard sur la compilation « Skydog Commando » (octobre 1978) témoigne de cette époque.

Plusieurs années passent, lassent et certains craquent : Vincent Palmer fait une dépression et Philippe Dauga part en Sanatorium… Le journaliste Jean-William Thoury va changer la donne. Ce dernier accepte de mettre des mots sur la musique de Philippe Dauga. La machine est relancée et Philippe invite à nouveau son vieux complice Vincent Palmer à le rejoindre.

Bijou est né avec Alain Salaün (ou Alain Salain) aka Bijou au chant et Jean-Louis Lamaison à la batterie. Mais ce dernier ne veut pas lâcher son job (et ses piges à Rock’n’Folk !) et laisse sa place à Joël « Dynamite » Yan. Un an de concerts et de répétitions plus tard et c’est Alain Salaün qui quitte le navire : problème avec l’alcool… Malgré plusieurs auditions pour le remplacer (Jo Leb des Variations, Philippe Villiers d’Au Bonheur Des Dames, Francis de Glady…), Bijou se rend à l’évidence : c’est dans une formule à trois qu’ils sont encore les meilleurs.

Avec l’appui de Marc Zermati (patron du label Skydog et manager des Flamin’ Groovies), le groupe peut décoller.

Bijou participe au premier festival du mouvement punk, à Mont-de-Marsan le 21 août 1976 ainsi qu’à sa seconde édition les 5 et 6 août 1977.

Premier album en 1978 (« Danse avec moi« ) chez Phonogram et première énorme tournée avec Status Quo. Les punks s’éloignent…

Ils enchaînent alors les très bons disques de rock qui ne rencontrent malheureusement qu’un succès d’estime, (Téléphone, Trust et Starshooter écrasent tout sur leur passage !) mais leur permet de faire de véritables rencontres au sommet.

 

C’est ainsi que l’on peut qualifier la collaboration avec Serge Gainsbourg à qui ils redonnent le goût de la scène et qui leur confie en retour la reprise des « Papillons noirs » puis leur compose le titre « Betty Jane Rose ».

Le premier véritable succès n’arrive pourtant qu’en 1981 avec le très FM « Rock à la radio » extrait de l’album Jamais Domptés.

Ce qui n’empêchera pas la séparation des banlieusards un an plus tard, faute de maison de disque et d’une certaine lassitude.

BIJOU –  Rock a la radio  ( Face A)

 

BIJOU – Rien qu’un doute (Face B)

 

 

Toutes les filles dansez
[ Rock à la radio ]
Tous les garçons chantez
[ Rock à la radio ]
Et les autres tapez

Dans vos mains si ‘ous plait                         

À l’école, au bureau
[ Rock à la radio ]
Prof’ ou bien dactylo
[ Rock à la radio ]
Et les autres au boulot
vous entendre hurler

[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock… à la… radiooooo ]

FM, GO, PO
[ Rock à la radio ]
Stéréo et mono
[ Rock à la radio ]
On va les mettr’ KO            
Avec un sang nouveau

Tout le monde va s’amuser
Il n’est pas question de s’arrêter
[ S’arrêter ]

De Lille à Montpellier
[ Rock à la radio ]
De Brest jusqu’à Metz

[ Rock à la radio ]
Toute la France est OK
OK ! [ OK ! ]

[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock… à la… radiooooo ]

[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock à la radio ]
[ Rock… ] (à la radio)

Laissez une réponse

You're Gonna Need Someone On Your Side