Prochain événement dans :
+ +
4 jours
8 heures
35 minutes
44 secondes

News Littéraires : Festival Elixir, un livre et un film.

Le producteur brestois Gérard Pont, un des initiateurs du festival, et l’historien Olivier Polard sortent un  livre d’environ 200 pages sur l’événement. Ils racontent cette merveilleuse histoire du premier grand festival français.

Parallèlement, un film d’une heure trente retrace l’histoire mouvementée du festival à travers les images d’archives des années 80 du festival entrecoupée d’interviews des principaux acteurs d’Elixir et de musiciens (Dan Ar Braz, Murray Head…).

C’est au fin fond de l’ouest de la Bretagne, près de Landerneau (Finistère), en 1979, qu’est né un des premiers festivals de rock français.

Véritable pari lancé avec peu de moyens par une poignée de passionnés, Elixir a été une révolution dans le paysage culturel hexagonal.

« On est vraiment partis de rien à une époque où il ne se passait rien du tout, ici, tout au bout du monde », se souvient avec émotion Gérard Pont, qui avait alors 21 ans. « J’ai rejoint deux cousins fans de folk, Pierre et Jean-Paul Billant, et on a tenté cette première édition, qui a quand même rassemblé 15 000 spectateurs au milieu d’un champ ! »

Été 1982. La France ne connaît qu’un seul grand festival en plein air, le festival Elixir, dont la quatrième édition est unanimement saluée par la presse nationale et par les professionnels. Du jamais vu ! En quatre ans, le Finistère jusqu’alors déserté par les rock stars, est devenu leur lieu de rendez-vous privilégié.

Les Clash, Leonard Cohen, les Ramones, Cure, Depeche Mode, Siouxsie and the Banshees, Jimmy Cliff, America, Simple Minds, Murray Head, Stray Cats, Midnight Oil, Joe Cocker, Lords of the New Church, Donovan… Ils y sont tous passés !

Les têtes d’affiche, stars internationales des scènes rock et punk, se multiplient « … jusqu’au fiasco d’Athènes, soupire Gérard Pont.

On avait le feu vert de l’État grec pour organiser un festival avec Nouvelles Frontières, dans le grand stade olympique. Mais des anarchistes ont mis le feu dans les loges. Les forces de l’ordre ont débarqué et le ministère de l’Intérieur a décidé, pour des raisons de sécurité, de laisser 40 000 personnes entrer gratuitement. »

Ce fut le début de la fin. « On a essayé de réveiller le festival par la suite mais, malgré de belles programmations, le public n’était pas au rendez-vous », déplore le producteur.

Le festival Elixir aura connu six éditions.

Quelques années plus tard, c’est d’ailleurs en ayant en mémoire ce festival, qu’un autre festival voit le jour en Bretagne : les Vielles Charrues.

 

Un peu d’histoire :

 

Des moments d’anthologie :

Les brestois de Coyote Pass reprenant le grand James Brown:

Coyote Pass – I feel good (festival Elixir 1987)

Yffic (Félix Bagheera)- Chris Georgelin – Pascal Morvezen – Nyf Lorec

 

Les Undertones reprenant Sly & the Family Stone :

The Undertones I Ain t Got Nobody Live 1983

 

Echo & The Bunnymen au Festival Elixir #4 – Saint Pabu – Finistère.

Echo & The Bunnymen performing Do It Clean live 18 july 1982 Festival Elixir

 

Les Fuzztones en 1985 :

The Fuzztones

 

Festival Elixir, le premier grand festival français », par Gérard Pont et Olivier Polard. Éd. Coop Breizh, 29,90 €. Le documentaire sera diffusé sur France 3 Régions en Bretagne le 18 décembre et début 2018 sur France 3 national.

 

 

Laissez une réponse

You're Gonna Need Someone On Your Side